Rushdan Salami : « je pense que ce sera plus le Bénin »

 

Le latéral gauche de Tours FC actuellement en vacance à Cotonou, a été approché par Beninfootball.com, et a bien accepté répondre aux questions du site du football béninois. C’est un jeune homme très accueillant qui a reçu ce Lundi, l’équipe dépêchée par Beninfootball pour le rencontrer. Très relaxe, le garçon dont l’entourage a reçu la semaine passée (après l’article apparu sur lui sur Beninfootball.com), un appel du très dynamique ministre des sports, Didier Aplogan ; s’est prononcé sur sa personne, ses origines, et sa carrière footballistique. Celui qui a eu l’occasion de côtoyer au centre de formation de Tours, de grands joueurs tel que Olivier Giroud (International français évoluant actuellement à Arsenal, ex meilleur buteur de la Ligue 1 et de la Ligue 2 française), se dit flatter par l’appel téléphonique du ministre des sports qui voulaient vérifier sa nationalité.

Beninfootball.com : Qui est Rushdan Salami ?

Salami : Je suis un joueur franco-béninois, né en France, j’ai commencé à jouer au football là bas , j’y ai grandit , mais je sui revenu après pour continuer mon cursus scolaire (Lycée) à Cotonou, et après le BAC je suis reparti en France.

Beninfootball.com : Donc vous n’êtes pas né au Bénin, mais vos parents sont bien béninois ?

Salami : Oui bien sur, mon papa et ma maman viennent du sud Bénin, plus précisément de Porto Novo et de Sakété.

Beninfootball.com : Vous évoluez dans quel club en France ?

Salami : J’évolue avec Tours, où j’ai été formé d’ailleurs depuis tout petit et donc la saison passée, j’étais avec la réserve.

Beninfootball.com : Comment s’est passé votre saison ?

Salami : Elle s’est bien passée. Seulement qu’a Tours, il ne privilégie pas les joueurs du centre de formation pour l’équipe première, malgré que pleins de joueurs formés par le centre émergent quand ils sont transférés. Et puis pour être transféré avec la réserve, il faut jouer quand les recruteurs sont là, il faut être dans les bonnes grâces du coach, et c’est difficile d’être dans ses bonnes grâces quand les parents ne le consultent pas au stade… mais moi je continue de travailler, et je me focalise rien que sur mon travail.

Beninfootball.com : Quelles sont vos projets avec le club, surtout qu’on apprend que Tours est rétrogradé en National ?

Salami : Oui j’étais déjà à Cotonou quand j’ai eu l’information, j’ai appelé le club pour savoir ce qu’il en était, mais ils m’ont rassuré de ce qu’ils allaient faire appel. Il faut dire que le problème de Tours FC avec la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) n’est pas sportif, mais financier. Donc j’étudie les pistes et la situation, mais pour le moment j’y serai l’année prochaine.

Beninfootball.com : Vous avez déjà été approché par la sélection béninoise ?

Salami : Oui en Octobre 2012. J’ai été contacté par téléphone et par courriel, par Nicolas Philibert qui m’a demandé mon cv, je le lui ai envoyé et puis c’est tout, ils ne sont jamais venus me voir à l’entrainement. A part ça deux mois après, ce premier contact, je suis revenu en congé à Cotonou ; j’ai été contacté par le président de Adjobi FC qui voulait savoir si je pouvais évoluer avec les Juniors à la CAN de cette catégorie en Algérie, mais j’étais né un peu trop tôt (NDLR : deux mois) pour…, ( il sourit)

Beninfootball.com : Aujourd’hui si la sélection nationale béninoise vous approchait, accepteriez vous évoluer avec les Ecureuils ?

Salami : Je suis seulement français parce que je suis né en France, sinon je n’ai rien qui me rattache à la France. Alors qu’au Bénin, il y a tout qui m’attache, donc je pense que ce sera plus le Bénin.

Beninfootball.com : Un mot à l’endroit du public béninois ?

Salami : Le public béninois est un public que je respecte et que j’aime beaucoup, ce n’est pas facile de continuer à aimer le football avec les moments difficiles que cette discipline traverse actuellement chez nous. Mais j’ai eu l’occasion de suivre des matchs au stade de l’amitié et j’ai vu que ce public aimait tout simplement cette discipline. Merci à eux, et qu’ils continuent à encourager les footballeurs que nous sommes.

Beninfootball.com : Que pensez-vous de Beninfootball .com?

Salami : Je voudrais les remercier pour le travail qu’ils font, nous en Europe, c’est notre plate forme informative quand il s’agit de l’information footballistique. Ils font aussi un grand travail de prospection, la preuve, ils sont rentrés en contact avec moi et … qu’ils continuent ce travail, je dirai patriotique qu’ils font.

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

administrator
Éditeur de Benin Football,rédacteur web Email: info@beninfootball.com

Related Articles

1 Comment

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • raoul , 25 décembre 2013 @ 11 h 43 min

    salami est jeune et il a encore bcp a prouvé alors moi je pense que c’est mieux de compter sur lui que d’appeler encore les adjamonssi.

Comments are closed.