Comment Mario Barwah est devenu Mario Balotelli ?

mario balotelli enfantMario Barwuah  est né le 12 août 1990 à Palerme en Sicile.

Il est  footballeur international italien, évoluant au poste d’attaquant.
Ses parents biologiques sont Thomas et Rose Barwuah, tous deux originaires du Ghana.

Surnommé « Super Mario », il affirme que ses parents biologiques, Thomas et Rose Barwuah, l’ont abandonné à sa naissance.
Les Barwuah ont eu quatre enfants : Abigail, Mario, Enoch et Angel. Vivant dans des conditions matérielles difficiles en Italie, ils ont déménagés pour la ville  de Brescia. La santé difficile de Mario dès sa naissance (il était souvent à l’hôpital et a été opéré aux intestins à plusieurs reprises) aurait conduit les assistantes sociales sollicitées par ses parents à proposer de le faire accueillir provisoirement au sein de la famille Balotelli, une famille italienne à la situation matérielle beaucoup plus aisée que celle des Barwuah.
D’abord hésitant, les Barwuah auraient accepté de confier l’enfant à Francesco et Sylvia Balotelli en se disant que ce serait ce qu’il y a de mieux pour leur fils.
Ils voyaient Mario toutes les semaines et tout ce passait bien.

Selon les Barwuah, les problèmes ont commencé quand la période provisoire de garde, qui était à l’origine de 12 mois aurait été prolongée d’un an, et leur enfant aurait graduellement commencé à s’éloigner d’eux.

Balotelli et sa maman biologique« Nous voulions qu’il revienne depuis plus de dix ans mais à chaque fois que nous avons essayé, la justice a bloqué notre demande » ont-ils dit ajoutant qu’ils n’avaient pas les moyens financiers de poursuivre une longue procédure judiciaire, contrairement aux Balotelli.

Dans un communiqué diffusé sur son site officiel Mario écrit « je n’ai pas d’autre choix que de dire ce que j’ai dis il y a deux ans : si je n’étais pas devenu la star du football Mario Balotelli, ils ne se seraient pas souciés de ce que j’étais devenu. Quand j’étais en tournée avec l’Inter, ils ont donné une interview dans un journal local en disant des choses vagues et incorrectes qui dépeignaient ma famille adoptive sous un mauvais jour.

C’est une chose que je ne peux laisser passer car ma vraie famille -celle qui m’a élevé et m’a toujours aimé- vit aussi à Brescia. C’est la seule famille qui me connaît réellement sous le nom de Mario. Peut-être qu’à Brescia ils ne savent pas que j’ai vécu 16 années consécutives avec les Balotelli, la période de garde étant renouvelée par le tribunal tous les deux ans. Peut-être qu’ils ne savent pas que j’ai personnellement demandé l’adoption depuis l’âge de 13 ans, mais je ne l’ai rendu officiel qu’en décembre 2008 ».Mario Balotelli

Mario Balotelli avec ses parents adoptifs le jour où il a obtenu la nationalité italienne

Jusqu’à l’âge de 18 ans, Mario Balotteli n’avait pas la nationalité italienne. Il l’a acquise lors d’une cérémonie de naturalisation au cours de laquelle les Barwuah, ses parents biologiques, n’ont même pas été invités. « Nous n’en savions rien.Nous l’avons découvert à la télé, et c’est là que nous avions vu qu’il avait également pris le nom Balotelli ». ont dit ces derniers lors d’un l’interview.

Thomas Barwuah affirme avoir rencontré son fils en juillet qui lui aurait dit qu’il allait partir évoluer en Angleterre : « comme tout père, je lui souhaite bonne chance. J’étais si fier quand il a rejoint l’Inter et je le suis toujours. Je ne veux rien de lui. Je veux simplement que nos relations soient de nouveau comme elles l’étaient. Nous n’avons pas abandonné Mario. Sinon pourquoi aurions nous ces photos de lui et nous ensemble ? »

Toute cette enfance douloureuse de Mario Balotelli explique en partie sa nature difficile.Interrogé au sujet de ses rapports avec le Ghana quelques mois avant la coupe du monde

Je ne me suis jamais senti ghanéen. Mes parents viennent du Ghana mais je ne sais rien de ce pays. Je n’ai jamais pensé à jouer pour le Ghana, et j’ai pas d’inclinaison spéciale pour cette équipe. Ce sera l’Italie ou rien

[simple_series title= »Qui est Balotelli Mario »]

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

administrator
Passionné de foot et amoureux du beau jeu!

Related Articles

1 Comment

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Marco Héritier Mombo , 22 mai 2014 @ 15 h 31 min

    Ce vraiment une grande leçon, quelque sois les difficultés il faut avoir l’espoir, je vous conseil d’aller regarde le film de will smith  » La recherche du bonheur » il avait l’espoir en Dieu et en lui. Et un jour il a trouvé le bonheur malgré quel n’existe pas. Alors ci tu es un père il faut dire : Quand j’aurrais un enfant il saura qu’est son père car je donnerai tout pour qu’il est bien

Comments are closed.