BENIN-GAMBIE : Une finale compliquée pour Tchomogo !

 

Le Bénin affronte ce dimanche, à Kouhounou, la Gambie dans le cadre de la première journée des Eliminatoires de la CAN 2019. Une première journée synonyme de finale pour les Ecureuils du Bénin qui auront le luxe d’affronter le plus « petit » du groupe D. Le Togo en pleine reconstruction après la CAN 2017 et l’Algérie en plein rodage auraient aimé démarrer cette campagne des Eliminatoires Cameroun 2019 par la Gambie. Le match face à la Gambie ne sera pourtant pas une formalité pour le groupe amené par le Capitaine Stéphane Sessegnon.

Une finale pour le Bénin

Le ministre des sports a récemment déclaré : « Si nous perdons ce match, ce sera compliqué de nous qualifier pour le Cameroun ». Le réalisme du ministre Homecky est juste quand on connait les autres adversaires du Bénin pour cette campagne des Eliminatoires. L’Algérie et le Togo, après leurs piètres prestations à la CAN 2017, ont à cœur de se relancer. Les deux Mondialistes s’affrontent pour leur première sortie en sachant également que par la suite il faudra faire le plein de point face au Bénin et la Gambie. Le Bénin jouera 6 finales aussi importante l’une que l’autre dans ce groupe.

La finale de Tchomogo

La Finale de Oumar Tchomogo peut aussi être appréhendé par une déclaration du ministre des sports : «  C’est vrai que Oumar n’a pas atteint l’objectif de son contrat (Ndlr : qualification pour GABON 2017) mais entre le match de Bamako et la fin de son contrat (décembre 2017), il n’y a qu’un seul match officiel. Le match qui nous opposera à la Gambie ». Le sélectionneur du Bénin a de faibles chances de se voir reconduire à la tête des Ecureuils à la fin de son contrat. Des chances qu’il pourra agrandir si le Bénin arrivait à dominer la Gambie avec la manière et si dans la foulée le Bénin arrivait à faire de bons résultats lors des journées FIFA précédant la fin de son contrat. Autant de « si » qui accentuent la pression sur l’ancien capitaine des Ecureuils qui aura à cœur de finir sur une victoire pour sa finale ou la finale de son premier contrat (longue durée) de sélectionneur du Bénin.

La Gambie compte des scorpions avec de belles cartes de visite

Pour réussir cette finale, Tchomogo devra trouver la bonne formule pour faire déjouer la Gambie. En 2017, la Gambie amenée par le sélectionneur local Sang Ndong, a joué un seul match amical. Ils l’ont emporté (1-2) en déplacement en terre centrafricaine. La Centrafrique a égalisé (29e mn) sur pénalty après l’ouverture du score de Modou Barrow, avant que les Scorpions ne marquent le second but sur une passe décisive du même Barrow pour Carayol à la 68e minutes. Modou Barrow sera un des hommes à surveiller coté gambien ce dimanche par le Bénin. A 24 ans cet attaquant, polyvalent de Leeds United en prêt à Swansea City, a été nommé meilleur joueur Gambien en 2013, 2015 et 2016. Le Natif de Banjul a été titularisé à 12 reprises cette saison en 18 apparitions en Premier League. Sulayman Marreh (23 matchs pour un but avec la réserve de Grenade, en D2 espagnol, cette saison), Alasana Manneh (Réserve FC BARCELONE) , Omar Colley (2 buts cette saison en 26 titularisations dans le championnat de première division belge avec GENK)  et Pa Modou (Défenseur, 24 titularisations avec le FC SION en championnat de première division suisse) tenteront également de refroidir le stade de l’amitié ce dimanche.

 

La victoire devrait être béninoise dimanche prochain

Le Réal Madrid a brillamment remporté sa 12e Ligue des Champions une semaine avant cette opposition entre Ecureuil et Scorpion. C’était connu de tous les observateurs que la Juventus ne pouvait empêcher le Réal Madrid de gagner que si la maison blanche n’était pas dans un bon jour. A valeur égale, le Réal Madrid devait l’emporter. Les supporteurs de la vieille dame comptaient plus sur un faux pas de la Maison blanche que sur un exploit des protégés de Massimiliano Allegri. Ce sera exactement le cas dimanche prochain pour le Bénin. Omar Tchomogo devrait aller à l’école de Zidane face à Sang Ndong et Sessegnon devrait s’inspirer de Ronaldo pour donner le sourire à ses nombreux fans venus ce mardi à l’entrainement des Ecureuils et qui scandaient « DIEGO, DIEGO , DIEGO ». « DIEGO POURRI » aura une fois encore la clé ou le poignet de la réussite du Bénin dimanche prochain.

Bienvenu AZOMA

Laisser un commentaire intéressant par facebook!

administrator
Éditeur de Benin Football,rédacteur web Email: info@beninfootball.com

Related Articles